Semaine 19- Livre 15

 

 A L'OUEST RIEN DE NOUVEAU

254 pages

RESUME 

« Quand nous partons, nous ne sommes que de vulgaires soldats, maussades ou de bonne humeur et, quand nous arrivons dans la zone où commence le front, nous sommes devenus des hommes-bêtes… »


Témoignage d’un simple soldat allemand de la guerre de 1914-1918, À l’ouest rien de nouveau, roman pacifiste, réaliste et bouleversant, connut, dès sa parution en 1928, un succès mondial retentissant. Il reste l’un des ouvrages les plus forts dans la dénonciation de la monstruosité de la guerre.

Ce que j'en ai pensé:  

Enfin un livre qui m'inspire quelques chose, après le désert de ces dernières semaines! 

De base, je ne suis pas une amatrice des romans autour de la première guerre mondiale, mais j'avais été très agréablement surprise par Le chemin des âmes de Joseph Boyden (livre 1 - semaine 1). 

Celui-ci est dans la même lignée. Il montre comment la guerre transforme les hommes. 

Les personnages et le héros sont allemands, mais peu importe, on les aime quand même.

Les conditions de vies, le quotidien et les souffrances sont exactement les mêmes que celles de "notre" camp. Il n'y a aucune différence, les hommes sont les mêmes, les soldats sont les mêmes. 

Les personnages sont de jeunes allemands, même pas 20 ans. Ils se demandent ce qu'ils font là; à qui cette guerre profite, et ce qu'ils deviendront si jamais ils survivent. Et après? Comment retourner dans la vie après vu et vécut tant d'horreur? 

J'ai sélectionné des passages qui représentent l'esprit du roman: 

"Mais d'abord pour moi, tu n'étais qu'une idée, une combinaison née dans mon cerveau et qui a suscité une résolution; c'est cette combinaison que j'ai poignardée.

A présent je m'aperçois pour la première fois que tu es un homme comme moi. J'ai pensé à tes grenades, à ta baïonnette et à tes armes; maintenant c'est ta femme que je vois, ainsi que ton visage et ce qu'il y a en nous de commun. Pardonne-moi, camarade.

Nous voyons les choses toujours trop tard. Pourquoi ne nous dit-on pas sans cesse que vous êtes, vous aussi, de pauvres chiens comme nous, que vos mères se tourmentent comme les nôtres et que nous avons tous la même peur de la mort, la même façon de mourir, et les mêmes souffrances? Pardonne-moi camarade, comment as-tu pu être mon ennemi? Si nous jetions ces armes et cet uniforme tu pourrais être mon frère, tout comme Kat et Albert? Prends vingt ans de ma vie camarade, et lève toi…. Prends en davantage, car je ne sais pas ce que, désormais, j'en ferai encore." 

"- C'est bizarre quand on y réfléchit, poursuit Kropp. Nous sommes pourtant ici pour défendre notre patrie. Mais les français, eux aussi, sont là pour défendre la leur. Qui a donc raison? (...) Nos professeurs, nos pasteurs et nos journaux disent que nous seuls sommes dans notre droit et j'espère bien que c'est le cas. Et les professeurs, les curés, les journaux français prétendent, eux aussi, être seuls dans leur droit. Comment donc est-ce possible?

(..)

- Mais songe que nous sommes presque tous du peuple et en France aussi la plupart des gens sont des manœuvres, des ouvriers et des employés. Pourquoi donc un serrurier ou un cordonnier français voudrait-il nous attaquer? Non, ce ne sont que des gouvernements. Je n'ai jamais vu un français avant de venir ici, et il en est de même de la plupart des français. On leur a demandé leur avis aussi peu qu'à nous.

- Pourquoi donc il  y a la guerre demande Tjaden.
kat hausse les épaules. Il doit bien y avoir des gens à qui la guerre profite."

L'écriture est simple et directe. C'est efficace et poétique, mais souvent déprimant. C'est pourquoi je ne mets que 4 étoiles et pas 5. 

Même si le roman est très court, il est plombe le moral et il ne vaut pas mieux le lire d'un coup! 

J'ai lu La mort est mon métier en semaine 34, dans le même genre et tout aussi intéressant. Si vous aimez l'un, vous aimerez l'autre (notamment pour la vision allemande de la guerre). 

Je conseille, à lire, à découvrir et à offrir! 

VOTRE AVIS M'INTERESSE

 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire 

Al ouest rien de nouveau.PNG
image.PNG
Ma note
Très bien!
Je conseille! 
4-5.PNG