Semaine 5 - Livre 6

 

DANS LA FORET 

310 pages

 

"Jamais un livre n'avait autant questionné mon moi profond, mon rapport à la planète, au milieu qui nous entoure. Et je crois que je ne m'en suis toujours pas remise. Quoi qu'il se passe, il reste dans un coin de ma tête, toujours".

PAULETTE MAGAZINE

"Les mots semblent bien faibles pour dire tout le bien que l’on pense de cette histoire post-apocalyptique qui tient à la fois de la fable écologique et du récit initiatique et intimiste, tant elle est étonnante, pesante, troublante, remarquablement écrite avec une noirceur ambiante qui tranche avec la beauté des paysages".

LA CROIX

"Comme dans le roman de Merle, au-delà de l'idée de survivre à l'indicible, le plus dur est de faire face aux menaces extérieures. Car là où il n'y a plus de loi, la terreur règne".

FEMME ACTUELLE

"Dissipant une angoisse d'autant plus sourde qu'il ne se passe presque rien, surgit la préciosité de la vie, qui doit se mériter comme au temps des premiers hommes. C'est étrange, mais cela fonctionne à merveille."

LE FIGARO MAGAZINE

"Un huis clos haletant qui fait froid dans le dos en mettant en scène notre dépendance et la vulnérabilité de notre mode de vie, mais qui dégage aussi la puissance d'un archaïque instinct de conservation et d'une réconfortante capacité d'adaptation".

LIVRES HEBDO

RESUME 

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt.

Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

 

Ce que j'en ai pensé:   

Dans la forêt, c’est l’histoire de Nell et Éva, deux sœurs qui vivent avec leurs parents depuis leur naissance au milieu d’une forêt de Californie. Petit à petit, on constate de plus en plus de coupures d’électricité, jusqu’au jour où la coupure devient permanente et va entraîner le chaos dans le monde.

Les magasins sont pillés, il n’y a plus d’essence, les gens meurent en masse de différentes maladies.

Nell et Éva sont isolées et ne savent pas exactement ce qui se passe — et nous non plus.

Elles vont devoir survivre seules et apprendre à vivre avec ce que leur donne la forêt. 

C'est un très beau roman "post-apocalyptique" qui interroge sur notre façon de vivre, de consommer. Il nous interpelle sur les conséquences d'une éventuelle (probable?) crise écologique. C'est tellement crédible que j'avoue m'être sentie soudainement très oppressée, au départ. 

Et si demain, tout s'arrêtait? plus d'électricité, ni de téléphone, ni internet, ni de chauffage, ni de lumière. 

Le roman fait espérer qu'il ne soit pas trop tard pour changer ce monde. Il a été écrit en 1995 mais il est pourtant incroyablement dans l'air du temps. 

Au delà du message écologique, ce que j'ai particulièrement aimé, c'est la poésie de ce roman. Il est en plus superbement écrit.

Beaucoup de sensibilité, de délicatesse, de sensualité, de douceur. 

Je l'ai trouvé très beau, mais aussi parfois dérangeant et déstabilisant. 

Je conseille, à lire et découvrir. 

 

VOTRE AVIS M'INTERESSE

 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire  
Cliquez ici

Dans la foret.PNG
Ma note: 
Très bien! 
4-5.PNG