MICHAEL CONNELLY

Les égouts de Los Angeles.PNG

DEFI LECTURE SAISON 1

Semaine 10 - Livre 9

 

LES EGOUTS DE LOS ANGELES

568pages 

 

RESUME 

Un corps a été retrouvé dans une canalisation du barrage de Mulholland à Los Angeles. Pour les policiers sur place, pas de doute, il s’agit d’un camé, mort par overdose. Mais l’inspecteur Harry Bosch du LAPD (Los Angeles Police Department) n’est pas d’accord. Meadows, il l’a connu, vingt plus tôt, au Vietnam, quand ils faisaient l’un et l’autre partie de la compagnie chargée de « nettoyer » les tunnels creusés par l’armée vietcong. Des « rats de tunnel », qui s’enfonçaient dans les ténèbres, la peur au ventre, couteau et lampe à la main, pour tuer des soldats ennemis qui avaient leur âge.

 

Premier roman publié par Michael Connelly, Les Egouts de Los Angeles est un coup de maître. C’est aussi l’acte de naissance de Hieronymus (Harry) Bosch, fils d’une prostituée assassinée, policier au sale caractère, alcoolique, en butte à sa hiérarchie et en guerre contre la débauche de la métropole californienne. 

Ce que j'en ai pensé: 

Je ne lis jamais de roman policier mais cette semaine, j'ai voulu essayer. 

Le défi lecture sert aussi à découvrir de nouveaux genre et à ouvrir mon horizon littéraire. 

J'ai donc chercher par quoi je pourrais commencer. Plus jeune, j'avais lu plusieurs romans d'Harlan Coben, ma connaissance des polars s'arrête là. 

En recherchant, j'ai découvert de Michael Connelly et son enquêteur Harry Bosh sont des référence en la matière. 

J'ai commencé par le premier roman de la série, Les égouts de Los Angeles. 

Au final, je ne suis pas du tout déçue.

Les personnages sont attachants et ont de la profondeur, l'enquête est très prenante, les pages se tournent très vite et très facilement. J'ai été très rapidement immergé dans le récit. 

A vrai dire, l'auteur m'avait convaincue dès la préface lorsqu'il écrit qu'Atticus Finch est l'une de ses références et source d'inspiration. Atticus Finch est un personnage du roman culte (que j'adore et que je conseille) "Ne tirez pas sur l'oiseau moquer" d'Harper Lee.  

Seul bémol, j'ai trouvé le roman un peu "émotionnellement plat".

Il m'a manqué de l'émotion, mais je pense que c'est lié au genre. Je préfère les romans plus humains, c'est pour ça que je ne lis pas de romans policier en général. 

Sinon rien à dire, très bon livre. Je pense que je lirai une autre enquête d'Harry Bosh d'ici la fin du défi lecture.

L'auteur m'a convaincue et embarquée.  Moi qui ne suis pas forcément une amatrice du genre, j'ai lu ces 568 pages en trois jours, pour dire.

 

J'ai continué à découvrir Michael Connelly en semaine 30 avec Le poète, et je n'ai pas été déçue. Vraiment super, encore mieux que Les égouts de Los Angeles. 

Je recommande, à lire et découvrir! 

VOTRE AVIS M'INTERESSE
 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire. 
Cliquez ici

image.PNG
4-5.PNG
Ma note
Très bien!
Je conseille! 

DEFI LECTURE SAISON 1

Semaine 30 - Livre 19

 

LE POETE

757 pages

" Connelly signe cette fois son plus beau roman. Le thriller est exaltant mais il sait y ajouter une histoire d'homme qui souffre, qui avance toujours avec la peur au ventre et l'amour au coeur. Ses personnages ont de la chair, son écriture est exigeante, son histoire est passionnante. Du grand art. "

L'express


 

 

RESUME 

" Sean, frère jumeau du journaliste Jack McEvoy, est retrouvé mort au volant de sa voiture de police. Le suicide ne fait aucun doute : Sean n'aurait pas supporté d'avoir échoué dans une enquête sur un crime sadique. Mais Jack n'y croit pas, et plusieurs indices demeurent inexpliqués. Le jour de sa mort, notamment, Sean devait voir un certain Rusher, qu'on n'a pas retrouvé...

Jack rouvre le dossier. Il découvre que d'autres policiers se sont suicidés après avoir, eux aussi, échoué dans des enquêtes similaires. Une première conclusion s'impose : il y a eu meurtre et l'on a peut-être affaire à un tueur de flics particulièrement redoutable. "

Ce que j'en ai pensé:  

J'ai découvert Michael Connelly en semaine 10 avec son premier roman Les égouts de Los Angeles, et j'avais vraiment adoré. 

Moi qui n'étais pas particulièrement attirée par les romans policiers, il a commencé à me convertir, et il continue. 

735 pages lus en 4 jours, je crois que c'est un signe qui en dit long. 

Captivant, facile à lire, aucun temps mort ou inutile, des personnages que l'on veut suivre, une intrigue à suspens, tout était parfait! 

J'ai eu peur à la fin, j'ai cru qu'il allait nous sortir la même fin que dans Les égouts de Los Angeles, mais pas de panique, la fin est à la hauteur du reste. 

Difficile d'en dire davantage sans spoiler, mais je recommande sans hésitation, pour les amateurs de romans policiers, et pour tous les autres. 

A lire, à découvrir et à offrir! 

VOTRE AVIS M'INTERESSE
 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire 

LE POETE.PNG
image.PNG
Ma note: 
Excellent!
Pépite du défi 
5 - 5.PNG
 
 

Les romans lus et chroniqués de cet auteur:

- Les égouts de Los Angeles

- Le poète 

- L'envol des anges

DEFI LECTURE SAISON 2

Semaine 3 - Livre 4

 

L'ENVOL DES ANGES

461 pages

 

RESUME 

Appelé en pleine nuit par son patron, l'inspecteur Harry Bosch est prié de se rendre au funiculaire de l'Angels Flight, où l'on a retrouvé deux cadavres, dont celui d'Howard Elias, avocat des droits civiques qui s'est fait une spécialité de traîner la police de Los Angeles devant la justice.

 

Ces procès lui ont valu une belle popularité chez les Noirs. C'est dire si l'enquête qu'Harry se voit aussitôt confier est explosive : ses collègues constituent des suspects idéaux et s'il commet la moindre erreur, c'est tout le quartier de South Central qui peut s'embraser à nouveau, comme après l'affaire Rodney King. Et pour ne rien arranger sa femme, la belle Eleanor Wish, une ancienne du FBI qui a mal tourné, est en train de le quitter. Mais les ordres sont les ordres. Alors Harry Bosch obéit, et se heurte aussitôt aux premiers sabotages de son travail.

Ce que j'en ai pensé:   

J'ai découvert Michael Connelly lors de mon premier défi en 2021, et j'avais adoré. 

Ici, un avocat défenseur des noirs et pourfendeur de la police est assassiné alors qu'allait s'ouvrir le procès d'un homme qui accuse la police de l'avoir torturé pendant une garde à vue. 

Nous voici ici en immersion dans les années 90 à Los Angeles.

La corruption, des émeutes raciales, des dérives policières, une intrigue complexe et prenante, un héros très attachant..

Tous les ingrédients sont là pour une lecture addictive et prenante. 

Si je n'avais lu que ce roman de Michael Connelly, je lui aurais donné 5 étoiles et je l'aurais trouvé génial.  

Mais voilà.. je reste un peu perplexe. 

Première déception; 

Ici, la fin du roman est très cynique et réaliste. Ca fait du bien un roman sans le happy end traditionnel et j'ai bien aimé.

Cela dit, c'est la même chose que dans les deux précédents.

Après trois romans (Les égouts de Los Angeles, Le poète et celui-ci), il y a toujours la même fin. En essayant de ne pas spoiler, disons que le coupable est encore le même.. (même rebondissement de dernière minute, même profession exercée par le coupable,  et même relation avec le personnage.. je ne veux pas spoiler mais vu le contexte, j'ai du donner la réponse?). 

 

Deuxième déception; 

Même si les enquêtes du personnage de Harry Bosh sont indépendantes et qu'on peut lire un livre sans avoir lu les autres, j'ai trouvé qu'il me manquait des éléments de contexte. 

Il y a eu plusieurs autres romans entre ceux que j'ai lus, il m'a manqué des passages de sa vie que j'aurais aimé lire. 

Si on ne lit que celui-ci je pense que ça ne doit pas manquer, je l'ai surement ressenti parce que j'ai laissé Harry à une autre étape de sa vie, et qu'il a bien avancé entre temps. 

  

Malgré ces déceptions, je conseille totalement! à lire et découvrir. 

VOTRE AVIS M'INTERESSE

 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire  
Cliquez ici

L'envol des  anges.PNG
Ma note
Très bien!
Je conseille! 
4-5.PNG
image.PNG