KATE MORTON

Les romans lus et chroniqués de cet auteur:

- L'enfant du lac

- Les heures lointaines

image.PNG
enfant du lac.PNG

DEFI LECTURE SAISON 1

Semaine 4 - Livre 4

 

L'ENFANT DU LAC

744 pages  

 

 

"Kate Morton tire habilement sur toutes les ficelles du genre - mystère, culpabilité, liaisons secrètes, passé qui fait des croches-croche-pieds. Si vous aimez Daphné du Murier, vous allez adorer ce roman dont le héros est un manoir." 

ELLE

 

RESUME 

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès. 

Ce que j'en ai pensé: 

Tout ce que j'adore dans ce roman; l'Angleterre du début du siècle (sa campagne, ses riches familles, ses belles demeures… ) du mystère, des secrets et des personnages forts et attachants.  J'avais déjà lu un roman de Kate Morton il y a quelques années, Le jardin des secrets, et j'avais adoré. 

Ce que j'ai aimé dans L'enfant du lac; 

Tout d'abord, le mystère de la disparition du petit Théo. L'intrigue policière est très bien ficelée, avec beaucoup de rebondissements et de fausses pistes. C'est avec beaucoup de curiosité et d'intérêt que j'ai suivi l'enquête de Sadie Sparrow, une jeune inspectrice qui se saisie de l'affaire 70 ans plus tard. Le coté "Cold case - affaire classé" est sympa et bien fait. Le roman n'est pas classé comme un polar mais il pourrait l'être. 

Même si je n'avais rien deviné de la solution, il y a quand même une partie de l'épilogue que j'avais vu venir dès le début et que j'ai trouvé un peu "grosse". Bon, on lui pardonne… 

Il y a aussi tout le contexte très "Downtown abbey", avec l'Angleterre du début du siècle et les traditions qui vont avec. Le roman nous immerge très bien dans cette période. On aime ou on n'aime pas, personnellement, je suis fan.

J'ai aussi aimé la construction du roman, avec des allers-retours dans le temps, des passages en 1911, en 1933, et en 2003, et le fait de suivre l'histoire des trois personnages: Alice, Eléonore et Sadie, chacune à leur époque. 

Il n'y a pas de personnage principal ou de héros dans ce livre, c'est le mystère qui est au centre du roman. 

Et enfin, j'ai adoré les personnages, qui sont tous attachants et bien développés. 

Il y a parfois un petit côté niais, avec de l'amour à l'eau de rose, mais c'est noyé dans le reste et ça passe bien quand même. 

J'ai été un peu agacé au départ par une vision un peu clichée du père et de la mère, avec un père idéalisé et adoré par ses filles, et la mère acariâtre et rabat-joie. Finalement, on se rend compte qu'il y a une raison et cela sert l'intrigue. Avant de le comprendre, c'est un peu gênant. 

 

Le livre se lit très vite et très bien, on veut vite connaitre la suite! Je recommande, à découvrir, lire et offrir! 

En semaine 6, j'ai lu Les enfants du fleuve, et je vous beaucoup de similitude entre les deux romans. Si vous avez aimé l'un, vous aimerez l'autre. 

En semaine 27, j'ai lu Les heures lointaines de Kate Morton toujours.

Il y a de (TRES) grosses ressemblances avec L'enfant du Lac, heureusement que j'ai lu une vingtaine de livres entre les deux. 

Une manoir abandonné dans la campagne anglaise, un lac, trois sœurs, un père tourmenté, des mères défaillantes, des relations mères-filles compliquées, des mystères, des jeunes femmes écrivains, un personnage hanté par son souvenir de la première guerre mondiale, des secrets de famille, un Théo, une balançoire, des disparitions, des passages secrets.. Beaucoup de suspens et de mystère, des histoires d'amour à l'eau de rose, des tragédies.. Les ingrédients sont exactement les mêmes. 

Si vous avez aimé l'un, vous aimerez l'autre! (mais laissez passer un an ou deux avant d'en lire un second, juste le temps d'oublier un peu. Il y a trop de ressemblances.) 

VOTRE AVIS M'INTERESSE
 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire. 
Cliquez ici
Ma note: 
 Excellent!
Pépite du défi 
5 - 5.PNG
le jardin des secrets.PNG

Semaine 43 - Livre 26

 

Les heures lointaines

840 pages

"Flirtant avec le roman gothique, Kate Morton peint avec délicatesse la psyché de ces jeunes filles bien élevées aux élans brisés nets jusqu'au vertige. "

Olivia de Lamberterie – ELLE

" Ces Heures lointaines convoquent les fantômes du passé sur fond de sortilège littéraire. "

L'Express



RESUME 

Lorsqu'elle reçoit une lettre avec cinquante ans de retard, Meredith Burchill plonge dans un passé oublié. Elle se souvient de ce mois de septembre 1939 où elle a été évacuée de Londres et envoyée chez des aristocrates du Kent. Elle se souvient, mais ne veut pas en parler.
Décidée à en savoir davantage, Edith, sa fille, se rend dans le Kent, au château de Milderhurst, cette étrange demeure pleine de portes condamnées et de passages secrets...

 

Ce que j'en ai pensé:   

J'avais déjà lu deux romans de Kate Morton, Le jardin des secrets (avant le défi lecture), et L'enfant du Lac  (livre 4 - semaine 4) et j'ai adoré les deux. Je m'étais dit que je lirai un autre roman de cette auteure à l'occasion du défi lecture. M'y voici donc. 

Il y a de (TRES) grosses ressemblances avec L'enfant du Lac, heureusement que j'ai lu une vingtaine de livres entre les deux. 

Une manoir abandonné dans la campagne anglaise, un lac, trois sœurs, un père tourmenté, des mères défaillantes, des relations mères-filles compliquées, des mystères, des jeunes femmes écrivains, un personnage hanté par son souvenir de la première guerre mondiale, des secrets de famille, un Théo, une balançoire, des disparitions, des passages secrets.. Beaucoup de suspens et de mystère, des histoires d'amour à l'eau de rose, des tragédies.. 

Les ingrédients sont exactement les mêmes.

Je pardonne, j'ai adoré L'enfant du Lac, et j'ai aussi adoré et dévoré celui-ci. Tout ce que j'adore! 

L'intrigue est très bien ficelée, avec beaucoup de rebondissements et de fausses pistes. C'est avec beaucoup de curiosité et d'intérêt que j'ai suivi l'enquête d'Eddie, une jeune éditrice qui se passionne d'une affaire 50 ans plus tard.

Le coté "Cold case - affaire classé" est sympa et bien fait. 

J'ai aussi aimé la construction du roman, avec des allers-retours dans le temps, des passages en 1939; 1941 et 1992, et le fait de suivre l'histoire des personnages, chacune à leur époque; les  jumelles Percy et Saffy, l'envoutante June, la petite Meredith, et Eddie. 

Je conseille, à lire (mais longtemps après ou avant avoir lu L'enfant du Lac). 

VOTRE AVIS M'INTERESSE

 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire 

Ma note: 
 Excellent!
Pépite du défi 
5 - 5.PNG
les heures lointaines.PNG