Natasha SOLOMONS

Les romans lus et chroniqués de cet auteur:

- Le pianiste de Hartgrove Hall 

- Le manoir de Tynerford

image.PNG
Ma note: 
Excellent!
Pépite du défi 
Le pinaiste de hartgrove.PNG

DEFI SAISON 1

Semaine 8 - Livre 7

 

LE PIANISTE DE HARTGROVE HALL

535 pages  

« Émouvante et captivante, cette histoire ne vous quittera plus. »
Book of the Month

« Un roman tendre et musical sur la famille et la gloire. »
Sunday Express 

RESUME 

Fox, célèbre compositeur à la carrière magistrale, ne peut plus écrire la moindre note et s’isole dans sa superbe demeure de Hartgrove Hall. Sa femme bien-aimée vient de mourir et la vie a perdu toute sa saveur. Un jour, il découvre que son insupportable petit-fils de quatre ans, Robin, est un prodige du piano. La musique revient alors dans la vie de Fox, qui se voit forcé de renouer avec sa famille au passé douloureux.

Un demi-siècle plus tôt, Fox et ses deux frères, Jack et George,s’installent à Hartgrove Hall, bien décidés à sauver des ruines le splendide domaine familial. Mais l’arrivée de la chanteuse vedette des années de guerre, la ravissante Edie Rose, au bras de Jack emmêle les fils de l’amour et du devoir et sème un chaos
qui va s’achever par une terrible trahison.

Ce que j'en ai pensé: 

Enorme coup de cœur cette semaine, probablement mon roman préféré du défi à ce jour (avec Le chemin des âmes, lu en semaine 1 et Pavillons lointains en semaine 47). 

C'est un livre très poétique et tout en sensibilité qui parle d'art, de création et de passion. 

Tous les artistes et artistes en herbe se reconnaitront dans le personnage de FOX et son obsession pour son art. Le livre est définitivement très inspirant. 

(J'ai voulu poursuivre sur ce thème en semaine 22 avec Corps et âmes de Franck Conroy. C'est également un livre sur la musique et la passion, je l'ai vraiment adoré aussi. Si vous aimez le Pianiste de Hartgrove Hall, je conseille Corps et âmes). 

Il y a beaucoup de belles images et descriptions. Il ne s'agit pas seulement de musique mais aussi de couleurs, de fleurs et d'oiseaux. 

Nous avons eu un très beau temps en cette semaine 8, on sentait l'hiver sur le départ et le printemps qui arrive.

Le roman m'a donné envie d'aller ramasser les premières fleurs. Je me suis octroyée une petite pause pour aller ramasser les premières pâquerettes dans la pelouse. 

 Il y a énormément de douceur dans ce roman. 

C'est également une histoire sur le deuil, le manque, l'absence.
Sur la vieillesse, le temps qui passe, et ce qu'il reste d'une vie, à la fin. 
Sur la fraternité, les relations entre frères,
C'est remarquable et très beau. 
 
Je conseille vraiment ce roman. Indispensable, à découvrir, à lire et à offrir! Génial. 
VOTRE AVIS M'INTERESSE
 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire. 
Cliquez ici

5 - 5.PNG
 

DEFI SAISON 2

 

Semaine 38 - Livre 23

 

Le manoir de Tynerford

510 pages



RESUME 

Au printemps 1938, l'Autriche n'est plus un havre de paix pour les juifs. Elise Landau, jeune fille de la bonne société viennoise, est contrainte à l'exil. Tandis que sa famille attend un visa pour l'Amérique, elle devient domestique à Tyneford, une grande propriété du Dorset. C'est elle désormais qui polit l'argenterie et sert à table. Au début, elle se fait discrète, dissimule les perles de sa mère sous son uniforme, tait l'humiliation du racisme, du déclassement, l'inquiétude pour les siens, et ne parle pas du manuscrit que son père, écrivain de renom, a caché dans son alto. Peu à peu Elise s'attache aux lieux, s'ouvre aux autres, se fait aimer... Mais la guerre gronde et le monde change. Elise aussi doit changer. C’est à Tyneford pourtant qu’elle apprendra qu'on peut vivre plus d'une vie et aimer plus d'une fois.

Ce que j'en ai pensé:  

J'ai lu Le pianiste de Hartgrove Hall de Natasha Solomons en semaine 8, et ça a été l'une des plus belles découvertes du défi lecture.

J'ai acheté un autre livre de cette auteure en espérant retrouver de la magie du pianiste...

Même si le manoir de Tynerford n'est pas à la hauteur du premier, (à mon avis), je l'ai quand même adoré. 

Deuxième guerre mondiale, campagne anglaise, amour impossible, déportation, on pardonnera certains passages un peu cucu/ romantisme d'adolescent. C'est dans l'ensemble plutôt très bien. Sans prise de tête la plupart du temps, la fin est plus captivante que le début, et a même réussi à m'arracher une petite larme. 

 

Je conseille.

VOTRE AVIS M'INTERESSE

 
Vous l'avez-lu? Vous voulez le lire? Donnez-moi votre avis! 
J'ajouterai le commentaire 

image.PNG
Ma note: 
Excellent!
Pépite du défi 
5 - 5.PNG
Capture.PNG